En Europe, le stress serait à l’origine de 50 à 60 % de l’ensemble des journées de travail perdues.

C’est pourquoi, l’ergonomie cherche à minimiser la fatigue physique et mentale